Vous allez être opéré d’une fracture de calcanéum (os du talon)

Il s’agit d’une fracture relativement fréquente :

2% des fractures

La gravité de cette fracture dépend de :

1-Si la fracture est « ouverte »

c’est à dire qu’il y a une effraction de la barrière cutanée. Les risques d’infection de l’articulation (arthrite) sont très importants. Il est indispensable de « laver » l’articulation, de refermer la barrière cutanée et d’administrer des antibiotiques.

2-Si la fracture est complexe

C’est-à-dire qu’elle a plus de 3 fragments et qu’elle est intra-articulaire. Le fait que la fracture passe dans l’articulation entraîne des dommages du cartilage menant à une arthrose.

Comment le chirurgien va réparer mon pied ?

Il existe de nombreuses techniques différentes de chirurgie du pied, en fonction du type de fracture et de l’habitude du chirurgien. Techniquement, certains utilisent uniquement des vis, d’autres utilisent une plaque apposée sur l’os et des vis.

Risques et complications

  • La peau du calcanéum est mal vascularisée. Il est relativement fréquent de voir apparaître des nécroses cutanées suite à la chirurgie. Ce retard de cicatrisation peut être traité, en fonction de la gravité, par pansement, par greffe ou par lambeau (intervention qui a lieu en association avec les plasticiens).
  • Les risques infectieux au niveau du site opératoire sont également fréquents. L’infection se traite par un lavage chirurgical et des antibiotiques.

Facteurs de risques

  • Des retards de consolidation osseuse et de cicatrisation cutanée sont observés en cas de tabagisme actif. Seul l’arrêt total du tabac permet de diminuer ce risque.
  • Le diabète mal équilibré est un risque majeur d’infection.
  • L’insuffisance artérielle est un facteur de risque important pour les nécroses cutanées.

Suites opératoires

  • Suite à cette intervention orthopédique, pas d’appui strict entre 6 semaines et 3 mois en fonction de la consolidation osseuse.
  • Marche avec cannes-béquilles.
  • Piqûre dans le ventre pendant toute la durée de non appui.
  • Port d’une attelle pendant 15 jours remplacée par un plâtre circulaire pendant minimum 4 semaines.

Arrêt de travail

Toujours long entre 6 à 12 mois…

Séquelles :

  • S’évalue sur une période de 2 ans.
  • Le patient peut rester avec des douleurs vives à l’appui, des déformations importantes du pied (varus ou valgus). L’appui peut même, dans certains cas, être impossible.